5 lieux où il fait bon vivre

Vous souhaitez faire votre nid douillet au Pays du Sourire ? Encore faut-il définir le lieu de vos désirs. On retrouve en effet les expats dans plusieurs villes étalées sur tout le pays. Kampot, réputée pour son charme paisible, Siem Reap pour ses villas avec piscine à proximité des temples d’Ankor, Kep le Saint Tropez des années 60, Phnom Penh la Capitale… A chacune son charme, à chacune son profil d’expat.

Phnom Penh, la Capitale :

Phnom Penh est la capitale du Cambodge, et abrite la plus la grande majorité des expatriés du pays. Certains considèrent Phnom Penh comme une agglomération sans charme entre bâtiments coloniaux délabrés et imposants buildings vides ou en construction. Cependant, beaucoup d’autres y voit une ville dynamique chargée d’histoire et pleine d’opportunités.

Parce que c’est une grande métropole, Phnom Penh offre une vie idéale pour les expatriés à la recherche du confort occidental. Cinémas climatisés aux projections de films US , bars, malls, restaurants, chaînes de fast food comme Burger King, Starbucks ou KFC… poussent ici comme des champignons. L’infrastructure à Phnom Penh est également assez bonne. L’eau est à peu près potable (même si personne ne s’y risque), les coupures de courant sont rares par rapport à des endroits comme Sihanoukville, et vous pouvez bénéficier de l’internet à haut débit. Les structures médicales principales et les mieux réputées se trouvent elles aussi dans la capitale.

Les offres d’emploi pour les expatriés à Phnom Penh sont nombreuses, grâce à la présence de plusieurs centaines d’ONG, d’écoles anglaises et d’un florissant attrait touristique. Les salaires sont également plus élevés à Phnom Penh qu’ailleurs dans le pays.

Phnom Penh renferme également la plus importante nightlife. Des dizaines de bars, de pubs, de clubs, ont ouverts leurs portes ces dernière années et dynamisent la vie nocturne.

Siem Reap, le Bali du Cambodge :

L’autre choix majeur pour les expatriés est Siem Reap. La ville est l’une des principales destinations touristiques en raison de sa proximité avec les temples d’Angkor, et par conséquent, il y a beaucoup d’infrastructures, d’hôtels modernes et de restaurants. Cela signifie également que les prix sont plus élevés dans les restaurants et pour le transport… jusqu’à ce que vous appreniez à négocier en khmer.

Il fait plus chaud à Siem Reap qu’à Phnom Penh et la saison des pluies est plus longue. Mais cet arrosage naturel rend la campagne alentour magnifique, ponctuée de rizières et de temples anciens.

La scène des expatriés occidentaux est dynamique, avec de nombreux artistes et photographes qui y vivent. Bien que la ville soit plus endormie que Phnom Penh, les expatriés qui habitent à Siem Reap jureront que la beauté de la ville, et le fait que les habitants parlent plus anglais à cause de l’industrie touristique, compensent largement le manque de vie nocturne.

Siem Reap a une scène culinaire florissante, et certains des meilleurs restaurants au Cambodge se trouvent ici et même une poignée d’écoles de cuisine. 

Battambang :

Battambang est techniquement la deuxième plus grande ville au Cambodge, mais ressemble à un bourg décontracté et endormi. Remplie de charmants bâtiments coloniaux et entourée de temples angkoriens, Battambang a un attrait unique.

Cela dit, l’infrastructure fait défaut, il n’y a pas de vie nocturne et peu d’expatriés, dont principalement des retraités à la recherche d’une vie calme.

De part son passé, les vestiges de la période de protectorat français sont nombreux. En plus des bâtiments coloniaux français, vous trouverez un certain nombre de restaurants français. De quoi ne pas être perdu !

Il existe également plusieurs écoles de cuisine en ville proposant des cours de cuisine khmère et thaïlandaise.

Les paisibles Kep and Kampot :

Kampot et Kep gagnent peu à peu le cœur des expatriés étrangers, en raison de leurs beaux paysages, des terres disponibles et de l’amélioration progressive des infrastructures. Beaucoup s’entendent à dire d’ailleurs que Kep redeviendra dans quelques années le Saint-Tropez que cette ville a été autre fois. 

Cependant, il n’y a pas beaucoup de possibilités d’emploi ici, bien qu’un certain nombre d’ONG aient élu domicile à Kampot.

Pour ceux qui trouvent Phnom Penh trop bruyant et dense, Kep et Kampot offrent un style de vie plus simple et plus détendu.

Kep était autrefois la première station balnéaire du Cambodge, mais une grande partie a été détruite pendant la période des Khmers rouges. Vous pouvez d’ailleurs toujours voir les vestiges d’anciennes villas coloniales incendiées parsemées la ville. Kep est en train de devenir une attraction touristique populaire grâce notamment à son fameux crabe bleu et son marché typique, paradis des amateurs de fruits de mer. La plupart des expatriés qui y vivent gèrent ainsi des maisons d’hôtes ou travaillent dans l’industrie du tourisme. 

Kampot est juste à quelques kilomètres du golfe de Thaïlande, mais reste une petite ville calme et paisible. C’est une destination touristique en pleine expansion, et les expatriés découvrent rapidement ses charmes. Son atmosphère de petite ville et ses logements bon marché rendent la ville parfaite pour un accueillir les étrangers.

Sihanoukville, station balnéaire :

Située au Sud Ouest du pays et fondée dans les années 1950,  Sihanoukville est la ville la plus récente du Cambodge. Principale destination balnéaire du Cambodge, elle est le spot préféré de ceux qui recherchent une ambiance plage le jour et festive la nuit. 

En pleine mutation, cette ville devient également au fur et à mesure du temps le Las Vegas des chinois qui y ont construit de nombreux Casinos… et c’est pas fini. L‘endroit est maintenant rempli de chantiers de construction et de nouveaux hôtels de luxe qui cherchent à tirer parti du boom du tourisme. Ce revirement de situation poussent de nombreux occidentaux à déménager et à s’installer dans d’autres villes comme Kep ou Kampot.

Destinations de vacances pour certains, cette ville reste malgré tout le camp de base de beaucoup d’ONG autour de la protection de l’enfance. Les enseignants y trouvent aussi des emplois, bien que les postes soient moins bien payés qu’à Phnom Penh.

Il y a peu d’infrastructures médicales à Sihanoukville. Les expatriés doivent souvent aller jusqu’à Phnom Penh pour voir un médecin ou faire le plein de médicaments pour la trousse à pharmacie.

Les gros points forts de Sihanoukville, sont ses plages de sables fins et son eau azur ainsi que les îles au large qui cachent de véritable coins de paradis.

Dans tous les cas, avant de faire déplacer la famille à l’autre bout du monde, venez passer quelques jours au Cambodge pour sentir la vibe du pays et prendre une décision rationnelle.

1 voyage, 2 tourtereaux, 1 nouvelle vie... Le Cambodge

Laisser un commentaire

UA-113780921-1